Le Voyage de Ricky

Toby Genkel, Reza Memari – 7 février 2018 – Film d’animation 4 étoiles

Ricky est orphelin. Recueilli par une famille de cigognes, il est persuadé d’en être une lui aussi. Seul problème : Ricky est un moineau… Alors, quand sa famille adoptive se prépare pour la grande migration d’automne vers l’Afrique, il doit affronter la réalité : aucun moineau n’est de taille à faire un si long voyage. Mais si Ricky est un poids plume, il est surtout très têtu ! Il s’envole donc tout seul pour l’Afrique, bien résolu à prouver qu’il est une vraie cigogne malgré tout. En chemin, il rencontre Olga, une chouette pygmée excentrique et beaucoup trop grande, accompagnée de son ami imaginaire Oleg. Et lorsqu’ils libèrent de sa cage une perruche, Kiki, chanteur de karaoké narcissique, une aventure pleine de rebondissements commence ! Ces trois oiseaux rares vont devoir apprendre à voler de leurs propres ailes…
Ce joli petit film d’animation est accessible pour les tout-petits dès 3 ans, mais attention, il y a une toute petite scène qui peut faire peur aux enfants les plus sensibles, le passage dans la galerie à la fin du film.
C’est donc un bon 4 étoiles qui vient conclure cet article.

Bande-annonce ci-dessous.

Moi, Moche et méchant Saga

Pierre Coffin, Kyle Balda – 5 juillet 2017 – Film 3 étoiles

Moi, Moche et méchant 3

Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de son père.
Dans la foulée, il lui annonce l’existence d’un frère jumeau prénommé Dru qui a exprimé le désir d’une rencontre.
Ébranlé par la nouvelle, Gru interroge sa mère, qui avoue son secret : après avoir donné naissance à des jumeaux, elle a divorcé en faisant la promesse à son ex-mari de disparaître totalement de sa vie en échange d’un des enfants.
Tout en précisant, en substance, qu’elle n’a pas eu son mot à dire et que Gru n’est somme toute qu’un second choix. Si Gru, tout d’abord enthousiasmé à l’idée d’avoir un frère, se rend avec Lucy et les filles dans son île natale, Freedonia, pour rencontrer son jumeau, il déchante vite quand il découvre que Dru est nettement supérieur à lui, et ce en tout point.
Là où Gru est un misanthrope aussi dépourvu d’emploi que de cheveux, Dru arbore une masse capillaire impressionnante, un charisme naturel et une fortune colossale héritée de son père et de son élevage de cochons. Gru est rapidement miné par un sentiment d’infériorité, quand Dru lui révèle sa faille : leur père n’a jamais vu en lui l’étoffe d’un méchant, et de ce fait, ne l’a pas formé dans cette direction, qui est pourtant la marque de fabrique de la famille.
Avec son aide, ils pourraient à eux deux perpétuer la tradition familiale.

Gru se sent alors investi d’un rôle de « grand frère » et lui livre les secrets de l’utilisation des gadgets ultra-sophistiqués de leur père avec l’intention d’en profiter pour mettre hors d’état de nuire l’insaisissable Balthazar Bratt.
Disons-le clairement, ce troisième opus n’est guère une réussite. Il se repose beaucoup trop sur ses lauriers et le succès des précédents volets ainsi que du spin-off consacré aux Minions.
Ces personnages phares de la franchise équivalent au Scrat d’une autre saga d’animation qui s’est considérablement essoufflée avec les années (pour ne pas dire qui s’est autodétruite), celle de L’Âge de glace (article disponible dans Vu au cinéma).
Ici, l’effet de surprise n’y est plus du tout, l’effet de nouveauté forcément encore moins et l’effet d’émerveillement n’agit plus que très brièvement.
Comme souvent dans les troisièmes volets, l’effet du toujours plus ne passe pas aussi bien que dans les seconds épisodes ; ceux-ci bénéficiant souvent du succès surprise du premier et d’une certaine dose de candeur artistique encore présente.
Là, on est vraiment attristé de voir la plupart des personnages faire du surplace et la saga se répéter à ce point.
Dès l’introduction, on est joyeusement remis dans le bain et on apprécie de retrouver tous ces personnages délurés, de Gru aux incontournables Minions en passant par le trio de petites filles.
Mais le problème majeur de Moi, moche et méchant 3 va se retrouver dans la suite de son histoire, qui part dans toutes les directions pour tenter de contenter les goûts de tous les spectateurs.
Ceci a rapidement pour résultat d’éparpiller jusqu’à plus soif le scénario plutôt que de le concentrer sur une intrigue digne de ce nom.
C’est donc un tout petit 3 étoiles qui vient conclure cet article.

Bande-annonce ci-dessous.

Continuer la lecture

Sahara

 

 

 

 

Éva, qui vit au cœur de l’oasis dans le confort et la sécurité, ne rêve que de danger et d’aventure ; quant à Ajar qui, de l’autre côté de l’oasis, vit dans le désert, un milieu rempli de danger et d’insécurité, rêve de confort et de nourriture abondante.

Ce film d’animation français réussit avec brio à rendre les serpents drôles et sympathiques aux yeux des enfants.
On y retrouve beaucoup d’humour, du courage et de l’aventure.
Mais c’est aussi une porte ouverte sur notre société actuelle.

Un Film d’animation 4 étoiles.

Réplique du film :
— Je suis pas petit !
— Et on est pas mignons !

Bandes-annonce ci-dessous

Baby Boss

 

Tom McGrath – 29 mars 2017 – Film 3 étoiles

 

Film d’animation Dreamworks, assez mignon dans l’idée avec quelques clins d’œil savoureux du côté du businessman en couche-culotte !
Mais le scénario est assez limité en termes d’enjeu par rapport à la place du chien chez l’homme, qu’on pouvait retrouver dans Comme des bêtes.
Le gros point faible de cette réalisation, qui ne permet pas à ce film d’animation de décoller complètement, c’est le manque de surprises, contrairement à ce qu’était sans conteste Zootopie
À noter qu’une réplique particulière m’a vraiment choquée :
— J’aurais préféré que tu ne sois jamais né.
Dans la bouche d’un enfant, qui plus est dans un film d’animation, ça n’a vraiment pas sa place !
Je donne donc un 3 étoiles à ce film d’animation

Bande-annonce ci-dessous

Ferdinand

 

Carlos Saldanha – 20 décembre 2017 – Film 5 étoiles

Ferdinand est un taureau au grand cœur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d’origine.
Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance alors dans une incroyable aventure à travers l’Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes !

Rien à dire à part magnifique dessin animé, à voir absolument.

N° 4 de mon Top 20 de l’année 2017
Un film d’animation 5 étoiles.

Bande-annonce ci-dessous.

Coco

 

Lee Unkrich – 29 novembre 2017 – Film 5 étoiles

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon, dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon, mais un peu filou sur les bords.
Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révélera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

J’ai été vraiment surprise d’être prise d’émotion devant ce dernier film d’animation Disney.
C’est donc un bon 5 étoiles qui vient conclure cet article.

N°8 de mon Top 20 de l’année 2017

Bande-annonce ci-dessous.