Happy Birthdead

Christopher Landon – 15 novembre 2017 – Film 4 étoiles

C’est le jour de son anniversaire. Tree, une étudiante, se réveille dans la chambre d’un autre étudiant rencontré la veille à une soirée bien arrosée. Elle est en retard, elle rentre dans sa résidence et sa journée s’achève par sa mort.
Le lendemain matin, la jeune femme se réveille à nouveau dans la même chambre que la veille. Problème : elle pense être morte, mais comprend assez vite qu’elle est prisonnière d’une boucle temporelle.
Pour en sortir, elle va devoir découvrir qui veut sa mort, mais aussi pourquoi ?
À l’instar de cette nouvelle génération 2000, qui est presque, outre-Atlantique, aussi superficielle que celle des années 90, ce film pour adolescents est plutôt réussi.
Le scénario est original et les différentes morts sont plus ou moins intéressantes et surprenantes.
La vraie force du film, c’est qu’il oblige le spectateur à s’impliquer assez dans l’enquête pour deviner qui la tue jour après jour, si je puis dire.
C’est donc un bon 4 étoiles qui vient conclure cet article.
Je pense que ça rappellera des souvenirs aux trentenaires comme moi.
À vous de juger.

N° 17 de mon Top 20 de l’année 2017

Bande-annonce ci-dessous.

Gold

Stephen Gaghan – 19 avril 2017 – Film 5 étoiles

Le scénariste Patrick Massett et le producteur John Zinman se sont inspirés d’un véritable scandale des années 1990, le scandale Bre X ; une société minière canadienne avait annoncé qu’un entrepreneur et un géologue avaient découvert un gigantesque gisement d’or en Indonésie, de sorte qu’elle a été instantanément cotée à plusieurs milliards de dollars en bourse.
Les deux hommes se sont ensuite éloignés des faits réels en inventant les personnages de Kenny Wells et Mike Acosta et en transposant l’histoire dans les années 80. Une manière détournée pour Massett et Zinman de parler des enjeux de la crise financière de 2008, plus proche des spectateurs.

Kenny Wells a grandi dans le milieu des chercheurs d’or. Tout comme son père, il n’a pas peur de gravir des montagnes et de creuser le sol pour faire fortune.
Mais dans un monde où le simple jeu du hasard peut faire la différence entre un milliardaire et un loser absolu, on ne peut pas dire que la chance ait souri à Kenny.
Pourtant, l’homme incarne l’esprit d’entrepreneur par excellence et la foi inébranlable dans la capacité à surmonter tous les obstacles (un peu comme moi, mais on y reviendra un autre jour…)
Il vend donc le peu qu’il lui reste et part à l’autre bout de la planète : en Indonésie. Il a la conviction qu’il va trouver de l’or dans l’une des jungles les plus denses et les plus terrifiantes du monde : Bornéo.
Après s’être associé avec le légendaire géologue Mike Acosta, les tests et échantillons donnent quelque 200 millions d’onces d’or (4 000 tonnes d’or) selon le géologue, soit le gisement « le plus riche jamais découvert au XXe siècle ».

Cette histoire est tout simplement hallucinante, le film est intéressant, mais difficile à comprendre, enfin, pour moi qui ne connais vraiment rien à la bourse. Tout ce que je peux vous dire, c’est que quand il s’agit d’argent, l’homme devient très con, dépourvu de cervelle. En tout cas, c’est tout à fait l’effet que ça donne.

Je vous conseille vraiment de voir ce film au moins pour l’originalité du scénario, mais également pour la performance incroyable de Matthew MacConaughey, qui n’a pas hésité à prendre quarante-cinq kilos pour le rôle et à raser ses cheveux.

C’est donc 5 bonnes étoiles qui sont données à ce film, qui fait également partie de mon top 20 des meilleurs films vus au cinéma en 2017.

Bande-annonce ci-dessous.

Pentagon Papers

Steven Spielberg – 24 janvier 2018 – 4 * étoiles et demie

Première femme directrice de la publication d’un grand journal américain, le Washington Post, Katharine Graham s’associe à son rédacteur en chef, Ben Bradlee, pour dévoiler un scandale d’État monumental et combler son retard par rapport au New York Times, qui mène ses propres investigations.
Au péril de leur carrière et de leur liberté, Katharine et Ben vont devoir surmonter tout ce qui les sépare pour révéler au grand jour des secrets longtemps enfouis…

Il s’agit d’un film basé sur une histoire vraie réalisé par le grand Steven Spielberg, il y raconte la bataille des journalistes contre la guerre du Vietnam et les mensonges qu’ont maintenus plusieurs administrations présidentielles pour ne pas avoir le déshonneur de la défaite.
Le film parle de la liberté de la presse, mais également de la position de la femme en tant que simple employée ou que chef d’entreprise et de l’impact que l’affaire a eu dans la société américaine de l’époque. L’évolution reste quand même très lente et complètement d’actualité.

Le film est captivant avec beaucoup de suspense, et on retient son souffle jusqu’au bout. La réalisation est toujours impeccable et la mise en scène également, cela dit, dans ce film, il n’y a pas une grande exigence sur les costumes, c’est dommage vu le soin apporté aux décors.
Je donne donc 4 étoiles et demie pour ce film à voir absolument.

Bande-annonce ci-dessous.

The Greatest Shoman

Michael Gracey – 24 janvier 2018 – Film 4 étoiles

The Greatest Showman célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T. Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.

Alors attention, il n’y a que 10 % de dialogues, le reste du film est totalement chanté. J’aurais dû m’en douter en voyant Zac Efron au casting. J’ai beaucoup aimé l’histoire et le jeu des acteurs, ça chante, ça danse, ça nous montre la vie d’une troupe de saltimbanques… Hugh Jackman et Michelle Williams sont vraiment convaincants.
Les chansons restent dans la tête et sont très sympa, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, j’ai passé un très bon moment.
C’est donc 4 étoiles qui viennent conclure cet article.

Bande-annonce ci-dessous.

The Passenger

Jaume Collet-Serra – 24 janvier 2018 – Film 4 étoiles

Comme tous les jours après son travail, Michael MacCauley (Liam Neeson) prend le train de banlieue qui le ramène chez lui.
Mais aujourd’hui, son trajet quotidien va prendre une tout autre tournure.
Après avoir reçu l’appel d’un mystérieux inconnu, il est forcé d’identifier un passager caché dans le train, avant le dernier arrêt.
Alors qu’il se bat contre la montre pour résoudre cette énigme, il se retrouve pris dans un terrible engrenage. Une conspiration qui devient une question de vie ou de mort, pour lui ainsi que pour tous les autres passagers !

Ce film, pour moi, c’est du déjà vu, surtout que le réalisateur Jaume Collet-Serra l’a déjà fait dans un avion avec je vous le donne en mille Liam Neeson. C’est pour cette raison que je n’étais pas motivée pour aller le voir.
Malgré tout le scénario est bien travaillé et original, quand aux personnages ils sont pour certains bien développés.
Au niveau de la réalisation, il n’y a vraiment rien à dire, sauf peut-être un tout petit flashback qui n’aurait pas été de trop, je ne peux pas en dire plus sous peine de spolier le film. Par contre, les dix premières minutes du film sont extrêmement originales, bien pensées et très bien chorégraphiées. Ça nous permet d’être bien avec le personnage et de rester avec lui jusqu’au bout.
C’est donc un bon 4 étoiles qui vient conclure cet article.

Bande-annonce ci-dessous.